Quel est le futur des espaces de coworking ?

Ecrit par joelt | 03/04/18 | 0 commentaires
Quel est le futur des espaces de coworking ?

Le succès des espaces de coworking dans le monde et en France en particulier a profondément modifié les habitudes de travail de milliers d’entrepreneurs. Plus qu’une simple offre flexible de location de bureaux, le coworking s’appuie sur l’ambiance conviviale du travail collaboratif et en réseau notamment professionnel. Cependant, il est encore considéré par de nombreux observateurs comme de nouvelles formes de caprice de geek au point de débattre sur son futur.

Les récentes études réalisées par les institutions BAP ou BIP France estiment à plus de 100 000 le nombre de personnes ayant déjà utilisé un espace de coworking dans le cadre professionnel en France. En outre, La Global Coworking Survey qui est une institution internationale spécialisée sur le sujet a publié en 2017 des résultats de ses études selon lesquelles plus d’un million de personnes dans le monde loueraient un poste de travail dans un espace de coworking. Un chiffre d’autant plus conséquent qu’il représente une augmentation 100% par rapport à l’année 2015 où il était estimé à 510 000 personnes.

 Et si ces acteurs du travail partagé étaient premièrement composés par des autoentrepreneurs et des freelances, l’on y trouve aujourd’hui bon nombre de startups et de grandes entreprises. La diversité de l’offre et la maturité du marché français ont été de véritables catalyseurs pour le développement du cotravail dans le pays.

Toutefois, il va sans dire que cette montée exponentielle du phénomène dépend fortement de la situation géographique. Ainsi, dans les pays en voie de développement, le phénomène est encore naissant ou peine à décoller. Et les raisons sont multiples ; les accès difficiles, la sécurité du bien ou encore la difficile adaptation au changement. En Inde par exemple, bien que le pays regorge d’un nombre considérable de startups dirigés par des moins de 35 ans « les milleniums », 70% des opportunités d’affaires dans le domaine du coworking proviennent des grandes entreprises. Un classement où suit les petites entreprises émergentes, qui génèrent environ 20% de la demande du marché. En dernier, l’on retrouve les freelances et start-up professionnelles avec une demande de près de 10%.

Dans les grandes métropoles, on se dirige vers une croissance dont les limites sont difficiles à détenir. La fondatrice d’une startup implantée dans la région parisienne déclare à cet effet « La réussite d’une entreprise dépend fortement des compétences de ses employés. Aujourd’hui, les jeunes sont attirés par la flexibilité et le changement. Il importe de comprendre et d’estimer la valeur ajoutée apportée par les lieux communs de travail en particulier pour ce qui concerne le maintien, la stabilité, la motivation et l’habilitation de la main-d’œuvre. C’est plus qu’une alternative au travail à domicile ou le télétravail. Un travail individuel n’est jamais aussi efficace et précis que lorsque l’on est aidé ou entouré par ses pairs. Nous avons pu réduire les coûts de logistique car il s’agit aussi d’une location de bureaux équipés. »

Un avis qui est incessamment invoqué pour justifier l’exode des entrepreneurs vers le coworking. Weréso l’un des plus populaires espaces collaboratif de travail partagé de la région de Paris s’en frotte les mains. La demande continue de grandir et laisse à penser que le coworking a encore de très beaux jours devant lui.

Les articles les plus consultés


Laisser un commentaire